Redensifier sa chevelure par la pratique de la tricopigmentation

Vous avez tellement les cheveux fins que vous avez cherché partout des solutions, mais en vain ? Pas de panique. Essayez la tricopigmentation. C’est une technique de maquillage du cuir chevelu très en vogue actuellement. Elle consiste à recréer l’illusion parfaite d’une chevelure plus dense ou d’un effet rasé en fonction de votre attente. Elle est spécialement destinée pour les personnes, hommes ou femmes, souffrant d’alopécie ou sur lesquelles la greffe de cheveux est impossible.

Qu’est-ce que la tricopigmentation ?

Si vous n’avez jamais entendu parler de ce terme alors, lisez bien ce qui suit avant de vous lancer. La tricopigmentation, également appelée « dermopigmentation », concerne la chirurgie du cuir chevelu consistant à réaliser un tatouage capillaire semi-permanent afin de recréer une chevelure sur des zones glabres ou clairsemées.

La technique consiste à faire des micro-points sur ces zones pour rester le plus naturel possible. Ces micro-points sont implantés dans la couche superficielle de votre épiderme. C’est pourquoi elle nécessite un grand savoir-faire et des outils de haute précision afin de ne pas gâcher le résultat.

Le principal avantage de la tricopigmentation cheveux est que les pigments utilisés pour réaliser cette illusion esthétique sont 100 % naturels et ne comportent aucun risque ni pour vos cheveux ni pour votre système pileux. Par contre, en cas de problème dermatologique particulier comme la dermite séborrhéique ou des pellicules ou encore de l’eczéma du cuir chevelu, cette solution est déconseillée.

Dans quels cas recourir à la tricopigmentation ?

La tricopigmentation est une solution capillaire durable adoptée par des milliers d’hommes et de femmes à travers le monde pour redensifier leur chevelure. Plusieurs cas peuvent avoir besoin de cette opération.

Si vous perdez beaucoup de cheveux et que vous voulez masquer ce problème, ou que vous souffrez d’une calvitie importante, vous pouvez recourir parfaitement à ce type de chirurgie capillaire afin d’harmoniser votre visage et de donner une belle apparence.

Vous pouvez également recourir à la tricopigmentation si vous avez peur des effets secondaires des produits cosmétiques qui ne font que camoufler vos faiblesses physiques. Au lieu d’utiliser des poudres et des laques ou des perruques, recourir à la tricopigmentation s’avère être plus efficace et plus durable.

Parfois, ce sont aussi les personnes qui ne peuvent pas subir une greffe capillaire ou ceux qui veulent la compléter pour un résultat visuel qui en ont recours. Grâce à cette technique très tendance actuellement, vous pouvez redessiner sans aucun problème votre ligne capillaire de façon plus naturelle. Mais la tricopigmentation est aussi très utile dans le cas où vous avez des cicatrices d’un accident ou d’une chimiothérapie, de traces de prélèvement de bandelette ou FUT (Follicular Unit Transplantation), ou des trous de réception ou d’extraction de FUE (Follicular Unit Extraction) à cacher.

Comment ça marche ?

Si vous êtes enfin décidé de procéder par ce type de chirurgie capillaire, vous devez uniquement contacter un expert dermographe. Celui-ci a pour rôle de dessiner sans faute à l’aide d’un stylet très fin les pigments de votre cuir chevelu dans votre épiderme pour avoir une imitation parfaite et plus réaliste de la tige pilaire sur votre crâne. Normalement, la couleur de ces pigments est déterminée en fonction de votre carnation et la couleur naturelle de vos cheveux.

Pour ce faire, le dermographe va examiner votre cuir chevelu lors d’un premier rendez-vous, et en fonction de la densité souhaitée et de la zone à traiter, il va pouvoir réaliser un effet adapté à vos envies. Ce rendez-vous peut très bien se faire en visio-consultation ou directement dans le cabinet de l’expert dermographe. Cela lui permettra également de mieux vous connaître et de comprendre vos besoins capillaires.

C’est ensuite que l’expert va déterminer la couleur du pigment à utiliser pour se rapprocher le plus du naturel. Puis, vous allez procéder par la suite par le rasage qui est optionnel. Il consiste au rasage à tondeuse sans sabot à 0,2 mm avant d’entrer dans le vif du sujet qui durera entre 2 à 5 heures pour 3 séances espacées de 7 à 15 jours.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.